11 différentes techniques de boxe

Technique pour la boxe

11 différentes techniques de boxe

Les techniques et les méthodes ont évolué à des degrés divers tout au long de l’histoire de la boxe. Les techniques et les stratégies ont changé en raison des conditions du ring, des attentes des promoteurs, des méthodologies d’enseignement et de l’impact des combattants à succès.

L’une des raisons pour lesquelles la recherche dans ce domaine est difficile est que la boxe est un sport complexe dans lequel personne n’est parfait sur le plan psychologique, cognitif ou médical. Aucune époque n’avait d’attachement particulier à des techniques de boxe spécifiques. En plus, les techniques dominantes d’une époque croisent les tendances dominantes d’une autre.

Néanmoins voici quelques techniques de base que vous devez apprendre, non seulement pour le vocabulaire de la boxe mais aussi pour vous améliorer. Ce sont des techniques essentiellement pour débutant mais même les experts les travaillent jour après jour pour devenir de plus en plus puissant et efficace.

Les techniques d’attaques

La boxe dispose d’une variété de techniques d’attaque, mais nous nous concentrerons ici sur les plus populaires.

Le cross

Le cross est un coup direct porté depuis une position de combat avec la main arrière. C’est le plus efficace de tous les coups de poing car il est direct, ce qui signifie qu’il atteint la cible rapidement et surtout avec force. 

Le cross plongeant

Le cross plongeant est un coup de poing assez difficile qui nécessite une vue perçante et un timing précis. Il s’agit d’un coup avec le bras arrière qui passe par-dessus le jab de votre adversaire et le frappe au menton. C’est un mouvement terriblement efficace que l’on ne voit qu’en de rares occasions en combat car il est dangereux à exécuter.

Ce coup doit être porté à une distance précise de votre adversaire. Vous risquez de vous jeter dans le vide et de vous exposer à un crochet ou à un uppercut si vous vous éloignez trop de votre adversaire pour accomplir ce mouvement. En revanche, si vous vous approchez trop près, l’impact sera plus faible.

Le jab

Le jab est le coup de poing le plus essentiel en boxe. C’est un coup de poing donné avec le bras avant. C’est le coup le plus rapide, mais c’est aussi le plus utile car il vous permet de construire des frappes puissantes tout en tenant votre adversaire à distance. Certains boxeurs utilisent le direct après avoir fait mouche avec un jab. Les boxeurs utilisent fréquemment le jab pour évaluer la distance ou pour s’infiltrer dans la défense du combattant adverse.

Le direct au corps à corps 

Contrairement à l’uppercut, qui est réalisé en poussant à partir des genoux et de l’épaule, cette technique de boxe est menée depuis le coude. Contrairement au jab que nous avons vu précédemment, ce coup de poing vous permet de boxer près de votre adversaire. Ce coup de poing est une base de la boxe anglaise, et vous vous devez de savoir comment l’employer en combat rapproché.

Le crochet

Le crochet est un coup de poing semi-circulaire destiné à frapper sur le côté de votre adversaire. C’est un coup avec beaucoup de puissance qui augmente vos chances d’obtenir un KO car votre adversaire peut ne pas voir le coup venir. Ce coup est particulièrement efficace à mi-distance, qu’il soit porté au visage ou dans les côtes de votre adversaire.

Les boxeurs utilisent fréquemment ce coup en réponse aux mouvements circulaires de leur adversaire. En effet, le crochet peut venir au contact du boxeur adverse lors d’un mouvement circulaire de ce dernier, décuplant ainsi la puissance de la frappe.

L’uppercut

L’uppercut monte du bas vers le haut et est généralement utilisé en combat rapproché. Il peut toucher sa cible sur le corps ou le visage et c’est également un coup de poing risqué car si vous le ratez, vous serez déséquilibré et vulnérable au contre de votre adversaire. Un uppercut bien exécuté signe souvent l’arrêt du match pour KO.

Les techniques de défenses

L’attaque est vitale en boxe car c’est un sport de combat. Cependant, l’idée est de frapper votre adversaire tout en évitant d’être frappé. Par conséquent, la connaissance des méthodes de défense est également nécessaire pour être un boxeur complet.

L’esquive

Les esquives sont extrêmement utiles en défense car elles obligent votre adversaire à manquer son coup de poing et à s’exposer à votre contre. Une esquive bien exécutée nous met en position de frapper fort et efficacement.

Le déplacement

Le mouvement d’un boxeur peut servir à la fois pour frapper et pour se défendre. De plus, un combattant digne de ce titre doit contrôler ses mouvements ainsi que ceux de son adversaire sur le ring de boxe. Un mauvais déplacement peut nous mettre en danger. En revanche, il peut nous aider à nous protéger en sortant de la zone de notre adversaire.

Le glissement

Vous devez avoir des réactions rapides pour faire glisser un coup de poing. Il s’agit de déplacer légèrement vos hanches et vos épaules afin de dévier un coup de poing. Vous faites donc glisser le coup de poing avec votre épaule.

Le blocage

Dans une salle de boxe, la première compétence de défense que vous apprenez est le blocage. Pour ce faire, vous devez serrer vos gants de boxe à lacets ou scratch et vos coudes pour bloquer les frappes. L’inconvénient de cette garde est qu’elle masque fréquemment la vue du boxeur.

Le clinch

Le clinch consiste à se rapprocher de son adversaire et à le maintenir en place pour qu’il ne puisse pas frapper. Il ne s’agit que d’une défense temporaire, car l’arbitre annule la prise pour reprendre le combat (consultez les règles de la boxe anglaise), mais cela vous permet de gagner un temps précieux pour récupérer.

En complément

Bien comprendre l’allonge en boxe

La portée, souvent connue sous le nom d’envergure ou d’allonge, est une mesure importante dans la boxe. L’allonge d’un boxeur détermine sa capacité à toucher son adversaire à distance. L’allonge est normalement proportionnelle à la taille de la personne, mais elle peut différer pour des personnes de même taille. L’allonge aide souvent à déterminer le style de boxe anglaise idéal.

Pour mesurer votre allonge, tout ce dont vous avez besoin est un mètre ruban et un ami si possible. Pour commencer, tenez-vous debout, le dos contre un mur et les épaules droites. Vérifiez que vos épaules ne sont pas voûtées et qu’elles reposent confortablement contre le mur. Placez vos talons sur le mur, votre dos doit toucher légèrement le mur, et vos bras doivent être écartés à 90 degrés de manière à être parallèles au sol. Alignez vos doigts et vos coudes avec vos paumes contre le mur. Assurez-vous que votre posture est confortable, car il est essentiel de rester immobile pendant la mesure. Vos épaules, vos coudes et vos mains doivent tous être alignés en ligne droite.

Ensuite, vous devez étirer vos bras et vos mains aussi loin que possible. La distance entre les deux doigts majeurs est la valeur à prendre. Comme les deux doigts majeurs sont les plus grands, la longueur est mesurée entre eux. Sa valeur est généralement proportionnelle à la taille de la personne.

L’allonge est une caractéristique importante en boxe et peut donner un avantage substantiel à celui qui a une plus grande portée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *