Comment frapper correctement dans un sac de frappe ?

Frapper correctement dans un sac de frappe

Les sacs de frappe sont un excellent moyen de rester en forme, de développer sa force et d’évacuer les tensions. Que vous utilisiez un sac pour le plaisir ou que vous vous prépariez à un grand combat sur le ring, il est essentiel de choisir le sac idéal pour vos besoins, de le suspendre en toute sécurité et d’utiliser une bonne technique. Avec un peu d’entraînement et de dévouement, vous travaillerez le sac comme un pro en un rien de temps.

Les débutants commettent souvent l’erreur de ne pas se concentrer sur le sac ou de s’y concentrer trop fermement. Concentrez-vous sur l’ensemble du sac plutôt que sur un seul point. Gardez toujours un œil sur la cible et suivez vos coups avec vos yeux.

Les conseils généraux

Ne poussez pas le sac

Ne poussez pas le sac, mais frappez-le. Laissez le sac se balancer librement. Si vous vous concentrez sur le cœur du sac plutôt que sur sa surface, votre coup de poing sera plus efficace. Imaginez que vos bras traversent le sac lorsque vous donnez un coup de poing. De plus, si vous poussez le sac, vos bras se fatiguent plus vite.

Maintenez votre équilibre

Maintenez votre équilibre lorsque vous frappez dans le sac. Ne vous approchez pas du sac en lui tournant le dos. Pendant l’entraînement, faites très attention à votre jeu de jambes. Vos coups de poing seront considérablement plus puissants si vous y prêtez attention.

S’éloigner après avoir attaqué

Les débutants négligent souvent l’importance du jeu de jambes. Cela ne sert à rien si vous vous contentez de vous tenir devant le sac et de le frapper comme un fou. Après une attaque, il est essentiel de s’éloigner. Lorsque vous terminez un combo, éloignez vos jambes du sac de frappe. L’équilibre est également nécessaire pour cela.

Au moment du coup de poing, arrêtez-vous

Nous devons bouger dans toutes les directions lorsque nous nous entraînons au sac de frappe, mais lorsque nous donnons un coup de poing, nous devons nous tenir dans une position de boxe stable, avec les pieds bien ancrés dans le sol.

Pas de pause !

Même si vous vous reposez, donnez quelques coups de poing rapides. Si vous avez déjà vu un boxeur, vous remarquerez qu’il frappe presque toujours le sac de frappe. Ils n’ont que 2 ou 3 secondes pour se reposer avant de lancer le prochain coup ou la prochaine combinaison.

La majorité des débutants se permettent de se reposer pendant 8 à 10 secondes. Si l’on considère un vrai combat, vous n’aurez pas autant de temps pour vous reposer. Lorsque vous cessez de lancer des coups de poing, votre adversaire commence à attaquer. 

Continuez donc à taper sur le sac. Il n’est cependant pas nécessaire de le frapper de toute sa force en permanence. Si vous n’avez pas beaucoup de cardio, vous pouvez prendre du repos en marchant.

Une bonne respiration

L’entraînement au sac de frappe pro est comparable à la course à pied dans la mesure où il dépend fortement de votre respiration. Il n’est pas nécessaire de frapper avec une grande force, mais plutôt de se concentrer sur une respiration appropriée. Avec la pratique, vous serez en mesure de donner des coups plus puissants car votre technique s’améliorera.

Les conseils pour les coups de poing

Coup de poing

Avant tout, le punching-ball est utilisé pour améliorer la technique de frappe. Et pour être efficace, un coup de poing doit être claquant et rapide.

Des coups de poing qui claquent

Vous avez probablement entendu les entraîneurs dire : « frappez le sac, ne le poussez pas ». Les coups de poing qui poussent consistent à essayer de pousser votre main jusqu’à la cible. Un coup de poing qui claque se définit par le fait de laisser le poing revenir vers vous après l’impact. Il ne revient pas parce que vous le tirez, mais parce que vous permettez à l’impact de ramener votre main vers vous.

Les coups de poing claqués sont considérablement supérieurs aux coups de poing poussés ! Tous les combattants chevronnés utilisent des coups de poing claqués. Il faut du temps pour apprendre à le faire efficacement, mais c’est absolument nécessaire si vous voulez frapper correctement. Il vous permet de frapper plus fort et plus rapidement tout en dépensant moins d’énergie. Je recommande souvent le mannequin de frappe century bob quand il s’agit d’entrainement technique, n’hésite pas à aller voir.

Des coups de poing fluides

Les coups de poing fluides font référence à l’acte de lancer des combinaisons fluides qui sont connectées les unes aux autres. Il ne s’agit pas tant des coups de poing que vous donnez que de la façon dont vous les donnez. Les coups de poing fluides font référence au fait de se déplacer avec aisance autour du sac tout en lançant des combinaisons non-stop.

La fluidité des coups de poing consiste à se détendre et à laisser aller ses mains dans des combinaisons répétitives avec des pauses de quelques secondes entre les combos pour vous permettre de vous déplacer. Il n’y a jamais plus de 3 secondes d’intervalle entre les coups de poing.

Certains coups sont durs, mais la majorité des coups de poing seront d’une puissance de 50 à 70 % de votre puissance et mettront l’accent sur la vitesse et le claquement.

Les conseils pour le jeu de jambes

Conseils déplacement en boxe

Un bon jeu de jambes devrait aller de soi, mais malheureusement, de nombreux débutants développent un mauvais jeu de jambes à force de passer trop de temps sur le sac de frappe. Voici quelques éléments à prendre en compte si vous ne voulez pas prendre de mauvaises habitudes en matière de déplacement.

Equilibre

Maintenez votre équilibre en gardant vos pieds sur le sol. Ne vous appuyez pas sur le sac, et ne tentez pas de le pousser. Le fait de pousser le sac entraînera un mauvais équilibre plus tard sur le ring. Le sac de frappe est accroché et donc, il ne bougera pas autant qu’un combattant qui se déplace sur le ring. Un adversaire peut facilement s’écarter de votre chemin, vous faire perdre votre équilibre et vous attaquer avec des contres. Les combattants débutants doivent apprendre à garder leur équilibre afin d’attaquer et de se protéger si nécessaire.

Marcher

Par marcher, je ne veux pas dire faire une promenade autour du sac, mais plutôt se déplacer autour du sac avec les pieds au sol. Ne croisez pas les jambes, mais essayez d’imaginer votre jeu de jambes comme un mouvement de marche plutôt que comme un mouvement de saut.

Les débutants font souvent l’erreur de sauter dans tous les sens. Cette pratique entraîne une mauvaise perception de la portée, un gaspillage d’énergie et une position moins bien ancrée, ce qui limite la force de frappe et les mouvements du corps.

10 astuces pour bien utiliser le sac de frappe

Soyez attentif

Le problème le plus grave de l’entraînement au sac de frappe est qu’il développe des habitudes visuels indésirables. Les combattants qui fixent trop le sac ou qui ne le regardent pas assez sont les problèmes les plus courants que je remarque.

Regard excessif

Ce type de contact visuel fort est plutôt agréable car il vous donne l’impression d’être un prédateur qui fixe sa proie. Fixer une cible sur le ring indique à votre adversaire où vous allez frapper. Ne baissez en aucun cas les yeux avant de donner un coup au corps. Cela rend le coup beaucoup plus facile à défendre et à contrer.

Considérez le sac comme un adversaire devant vous, et essayez de garder le sac entier dans votre ligne de mire. Vous devez surveiller à la fois les mouvements de sa tête et ceux de son corps. 

L’astuce que je conseille souvent au débutant est de fixer le regard au niveau des épaules ou du torse de l’adversaire. vous devriez avoir une vision d’ensemble sans donner d’informations sur vos attaques.

Ne pas regarder du tout

Lorsque des boxeurs débutants donnent de lourds coups de poing, j’ai remarqué qu’ils fixent le sol ou regardent simplement sur le côté. Lorsque les boxeurs sont fatigués, il est remarquable de constater qu’ils frappent souvent à l’aveugle.

Ne laissez pas votre regard errer sans but. Restez concentré et faites attention au sac de frappe. Cela améliore votre précision et, plus important encore, vous permet d’anticiper les contre-attaques.

Maintenez votre équilibre

Ne tombez pas sur le sac et tenez-vous sur vos deux pieds. Le maintien de l’équilibre améliore la puissance de frappe et le jeu de jambes autour du sac lourd. Ne comptez pas sur le sac pour vous maintenir droit. Pousser avec les épaules est une terrible habitude qui permet aux combattants experts de vous déséquilibrer en bougeant lorsqu’ils sentent que vous vous penchez vers eux.

Ne poussez pas

Lorsque vos bras sont fatigués, un coup de poing en poussée ne fera que déplacer le sac. Un coup de poing rapide fera sursauter le sac en place avec un claquement fort. Détendez vos bras et donnez des coups de poing foudroyants.

Stable lors de la frappe

Lorsque vous donnez un coup de poing, assurez-vous que vos pieds sont bien ancrés. Être ancré au sol signifie avoir plus d’équilibre, de force et de contrôle. Vous pouvez marcher autant que vous voulez, mais quand vient le moment de frapper, gardez les pieds fixés sur le sol !

Déplacez vous en permanence

Vous effectuez un mouvement défensif si vous ne faites pas un mouvement offensif et lorsque vous avez fini de frapper, déplacez vous constamment.

Maintenez la distance

Gardez une distance de sécurité à tout moment. Ne laissez pas le sac s’éloigner ou s’approcher trop près. Ne soyez pas fainéant avec vos jambes. Au lieu de rester là à attendre que le sac vienne à vous, bougez avec lui. Lorsqu’il vient vers vous, reculez et suivez-le s’il s’éloigne

N’attendez pas

Les débutants attendent toujours entre les combinaisons. Ils lancent des coups de poing puissants, puis se promènent pendant 5 à 10 secondes pour reprendre leur souffle. Ces périodes d’inactivité prolongées sont mortelles. Il n’y a pas d’intervalles de 10 secondes dans les vrais combats pour que vous puissiez reprendre votre souffle.

Gardez vos mains levées

Quand le sac ne frappe pas en retour, il est facile de devenir paresseux en défense. Vous pensez que vos mains sont levées, mais vous n’en serez sûr que lorsque vous recevrez un coup de poing. Vous pouvez passer des centaines d’heures sur le sac de frappe à créer une habitude négative et ne pas vous en rendre compte avant de monter sur le ring.

Lorsque vous lancez un direct, ne laissez pas tomber votre main droite. Gardez vos coudes vers le bas pour protéger votre corps et utilisez vos mains pour protéger votre tête.

Moins de force, plus de respiration

Ne vous souciez pas de frapper fort. Concentrez-vous sur une respiration explosive plutôt que sur des coups violents. Gardez votre calme et concentrez-vous sur votre respiration pour éviter de vous fatiguer.

Une bonne technique donne de la puissance

La quantité d’effort que vous mettez dans vos coups de poing a très peu à voir avec votre puissance et votre endurance. Les professionnels donnent des centaines de coups de poing puissants avec une bonne technique et une bonne respiration. Une bonne respiration vous aide en lançant de nombreux coups de poing sans vous fatiguer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *